mort au crépusculeEt bien malheureusement, ce sera un hommage posthume à Monsieur William Gay,puisque j’ai appris aujourd’hui sa disparition.

Kenneth Tyler,17 ans, court pour sa vie dans la forêt maléfique du Harrikin. Franchit des ravines profondes sous la pluie et affronte l’obscurité terrifiante peuplée de fermes abandonnées, d’étranges sorcières et des silhouettes rouillées de machines agricoles à l’abandon. Au fond de sa poche, des photos qui témoignent de la fantaisie perverse et démente avec laquelle Fenton le croque-mort dispose pour leur dernier séjour les corps qu’on lui confie. A ses trousses, Sutter,le tueur démoniaque chargé par Fenton de récupérer les photos…

« …il continua à faire à la jeune morte une conférence sur la musique classique…posa sur sa propre cuisse la main de la jeune morte, et quand elle glissa, il la remit en place…il avait déjà passé un bras autour de ses épaules, il avança son autre main pour entourer son sein… »

Pour tout vous dire, c’est un roman qui vous cloue au siège, on se fout complètement de l’alibi thriller, c’est glauque, on patauge dans la boue dans des paysages improbables, on fait des rencontres de gens qui ne peuvent exister que dans cet espace, la vie est un no man’s land, à la merci de toutes les pulsions, le pervers croque-mort qui transforme les cadavres ,ou les mets en scène dans leur cercueil, Sutter, le psychopathe ultime, capable de terroriser une ville entière, qui court après sa mort.

C’est magnifiquement écrit, on comprend l’écho avec Cormack Mc Carthy pour cette violence sauvage et ce paysage désolé où la loi n’a pas court.

J’aimerais faire une passerelle avec une auteure exceptionnelle elle aussi, Madame Flannery O’Connor et « La Sagesse dans le Sang » publié en France en 1959,roman iconoclaste baigné de mysticisme et de violence brute.

Une dernière association libre, la série « CARNIVAL » dont vous trouverez le trailer sur le groupe.

R.I.P. Mr Gay,vous m’avez transporté…merci.

Publicités