Destin d'Edgar Mint« Si je devais ramener ma vie à un seul fait, voici ce que je me dirais : quand j’avais sept ans, le facteur m’a roulé sur la tête.

Aucun événement n’aura été plus formateur. Mon existence chaotique, tortueuse, mon cerveau malade et ma foi en Dieu, mes empoignades avec les joies et les peines, tout cela, d’une manière ou d’une autre, découle de cet instant où un matin d’été, la roue arrière gauche de la Jeep de la poste a écrasé ma tête d’enfant contre le gravier brûlant de la réserve Apache de San Carlos. »

Inattendu, imprévisible, un conteur des illusions perdues qui nous bouleverse.

Publicités