marqueInterview de Sire CEDRIC

 

Pouvez vous vous présenter aux lecteurs de « dora-suarez-leblog » ?

J’écris des thrillers teintés de surnaturel. Ils paraissent d’abord en grand format aux éditions Le Pré aux Clercs, puis en poche chez Pocket.

Pouvez-vous nous décrire comment se passe une séance d’écriture ?

Quand je m’installe devant mon écran, j’ai toujours certaines envies, et des idées précises, dans la tête. J’essaie de raconter ces histoires de mon mieux, en prenant le temps qu’il faut. En général, je commence tôt le matin, et je travaille tant que je ne suis pas satisfait du résultat. Je bois beaucoup de café. (Rires.)

Quels sont vos livres, auteurs, films ou musiques préférés ?

Stephen King, forcément. Il m’a fait découvrir le genre fantastique quand j’étais adolescent. Avec le recul, je pense que c’est vraiment lui qui a suscité la vocation d’écrire chez moi. Clive Barker m’a aussi beaucoup marqué et, je pense, influencé dans ma conception de la littérature au sens large. Au niveau du cinéma, j’admire l’œuvre de David Lynch, notamment ses chefs-d’œuvre Lost Highway et Mulholland Dr. Et en ce qui concerne mes goûts musicaux, j’écoute surtout des groupes de rock et de métal.

D’où est né le personnage d’Eva ? (Vous aurez compris que je suis sous le charme, au même titre que j’ai pu l’être pour le personnage de Lisbeth dans Millénium)

J’avoue que, moi aussi, je suis sous le charme d’Eva ! Ce personnage attendait depuis quelque temps dans un coin de ma tête – une de ces fameuses « envies » que j’évoquais. J’ai commencé par la mettre en scène dans une nouvelle policière, intitulée « A-R-T ». C’était une histoire très courte, pleine d’action, inspirée de la bande dessinée et de la fiction « pulp ». Une fois cette nouvelle publiée, je n’avais qu’une idée en tête : retrouver ce personnage sur une aventure plus longue. Je me suis mis à écrire, et cela a donné le roman De fièvre et de sang

De fièvre et de sang pourrait tout à fait faire l’objet d’une adaptation ciné, si cela devait se faire, quel serait votre casting idéal ?

Au cinéma, tout repose sur la direction d’acteurs. Je préfèrerais des inconnus qui soient merveilleux dans les rôles à des célébrités mal dirigées…

Si je vous dis Clive Barker, Poppy Z. Brite ou encore Stephen King ?

Comme je l’ai dit, Clive Barker et Stephen King sont des auteurs cultes à mes yeux. Ils ont, chacun à leur manière, redéfini la littérature de l’imaginaire, si ce n’est la littérature tout court. Encore aujourd’hui, livre après livre, ils continuent d’être les meilleurs, et de marquer l’histoire. En revanche, je ne classerais pas Poppy Z. Brite dans cette catégorie…

Si je vous dis Edgar Alan Poe ? Lautréamont ? Le romantisme noir ?

Autres auteurs incontournables, évidemment ! Edgar Allan Poe est dans la rue Morgue ». Il a été le précurseur de ce qu’on appelle thriller aujourd’hue noir, il s’agit des racines et de l’essence du l’inventeur historique du roman policier, avec sa nouvelle « Double assassinat fantastique moderne,i. Quant au Comte de Lautréamont et, plus généralement, le mouvement du romantism avec tout ce que ce genre a de psychanalytique, de violent et de très écrit. Je peux dire que Lautréamont m’a appris à écrire, oui.

Vous auriez une exclusivité sur votre prochain ouvrage ? Eva va continuer d’exister ? (Désolé je suis accro.)

Non seulement Eva continue d’exister, mais elle au centre de mon prochain roman, qui est une sorte de suite à De fièvre et de sang… Rendez-vous en mars prochain pour en savoir plus !

Pour terminer, quelques questions brèves : Si vous étiez un crime ?

Il serait parfait.

Un personnage célèbre ?

Circé.

Un billet de banque illustré ?

L’illustration serait le Sacré-Cœur.

Une humeur dans l’instant ?

Le sourire.

Une rumeur ?

Elle serait positive. Je parlerais de cet extraordinaire et non moins sympathique auteur, Sire Cédric, et j’encouragerais mes lecteurs à aller réclamer ses livres chez leur libraire ! (Rires.)

Quelle question auriez-vous aimé que je vous pose ?

Pour toute question sur mon travail et sur mon actualité, ou par simple curiosité, le mieux est de se rendre sur mon site : www.sire-cedric.com.

Retrouvez les chroniques des romans de Sire Cédric : Le premier sang et De fièvre et de sang.

Publicités