marqueBienvenue dans le chaos.

Pour le capitaine de police Sylvie Branetti, la vie s’est arrêtée il y a quinze ans, lorsque le tueur qu’elle poursuivait a enlevé sa fille Lila avant de disparaître. Après un passage obligé en hôpital psychiatrique et des séances régulières de psychothérapie et d’hypnose, elle se raccroche à un seul objectif: savoir ce qui est arrivé à Lila.

La découverte d’un cadavre mutilé, arborant la même signature que celle du monstre qu’elle a croisé par le passé, la propulse à nouveau dans l’horreur. Mais elle a cette fois une espérance: connaître enfin la vérité. Accompagnée de Paul Bénito, son ancien amant, elle veut suivre avec acharnement les traces laissées par le bourreau et mène une enquête aux confins de la réalité, un parcours peuplé de rêves étranges qui la submergent de plus en plus. Où cela pourrait-il finir ? Et si tout n’était qu’apparence ?

Abandonnez tout ! Ouvrez cet ouvrage et assurez-vous que personne ne vous dérangera. J’ai commencé le livre un soir et j’ai annulé tous mes rendez-vous du lendemain matin, je ne pouvais imaginer le poser.

C’est d’une maîtrise étonnante, tous les codes du genre sont respectés, alors que le dénouement va nous scotcher au mur. J’ai déjà fait référence au film  » L’Echelle de Jacob » à propos de l’ouvrage de Fabio Mitchelli, mais alors là il n’y a pas plus juste comme référence, et c’est avec un grand art que Gilles Caillot nous emmène dans son monde sous apparence.

L’illusion est parfaite, l’écriture maitrisée, le ressenti hautement déstabilisant. Mais quelle souffrance ! Si tout devait se passer ainsi, la vie est sans doute plus légère que la mort.

Retrouvez les chroniques des autres romans de Gilles CAILLOT :

Bas-fonds
Immondanités
Réminiscence
L’ange du mal
Lignes de sang

Et son intervention pour la masterclass de l’émission Cross the line !

Publicités