1070647148C’est un homme en action, en fuite perpétuelle, jusqu’au moment où le sol craque sous ses pas et le défi final est magnifique…  Michel SERRAULT 

C’est amusant, j’ai sorti cette phrase de Michel SERRAULT de son contexte (interview à  propos d’un de ses films) et je ne trouve plus rien à dire à propos de La Promesse tellement tout est dit à ce sujet dans ces quelques mots.

C’est brillant, alors que le sujet est connu depuis l’invention de l’humanité.
La vengeance !
Pas pour sa satisfaction personnelle, pas pour réparer ni remettre les choses dans l’ordre.
Mais pour détruire, pour tuer, pour respecter une promesse faite sans aucun autre état d’âme.

Samuel, c’est Lazare, revenu d’entre les morts.
Lazare obnubilé par une seule idée : remplir sa promesse, tuer, tuer et encore tuer non pour éradiquer une vermine, juste tenir sa promesse.

Un roman obsédant sur une obsession.

Un roman qui aurait pu être un vrai « casse-gueule » tant le sujet fut maintes fois traité.
C’est justement le traitement qui en fait une vraie pépite.
L’homme, le vrai, celui de José GIOVANNI, qui saigne dans son être va croiser le « fighter » de John WOO. Et le produit de cette rencontre est plutôt brutal.

Ne négligez pas votre bonheur, découvrez Cédric CHAM et sa Promesse parce que cet auteur devrait savoir tenir ses promesses.

Cédric CHAM sera prochainement l’un des invités d’un événement Dora-Suarez que vous découvrirez sur le site.

Retrouvez la chronique du 2ème roman de Cédric CHAM : Du barbelé sur le cœur.

Publicités