ob_cdd86e_remisisionLa science ne consiste pas seulement à savoir ce qu’on doit ou peut faire, mais aussi à savoir ce qu’on pourrait faire quand bien même on ne doit pas le faire. Umberto ECO

La rumeur d’un miracle embrase Libreville. Jade WIROWSKI, agent du service action à la DGSE, est dépêchée sur place. Da mission : découvrir si la guérison de Georges Delau est le résultat de l’œuvre divine… ou si elle est due à un remède capable de vaincre le cancer, potion miracle venue du fin fond de l’Afrique et découverte par Michaël Delau, un ressortissant français. Au cours de cette mission inhabituelle et pourtant banale, Jade va se retrouver beaucoup plus impliquée qu’elle ne l’aurait imaginé. Son enquête la plonge dans un monde originel impénétrable, qui lui échappe par sa densité de sensations et ses codes. Une intrigue captivante qui entraîne le lecteur dans une aventure où la connaissance ancestrale et les mystères africains pourraient peut-être surprendre nos civilisations.

Il y a plusieurs décennies de cela, il existait aux éditions Fleuve Noir, ceux-là même qui publiaient San Antonio de Frédéric DARD, une collection à la couverture grise ornée d’un dessin hyperréaliste représentant le plus souvent un homme armé avec une jeune femme fort dénudée et un fond plutôt violent. Cette collection portait deux subdivisions : Spécial Police et Espionnage. Pour les auteurs, tous sous pseudos, il y avait des codes de récit à respecter : érotisme, violence, trahison, dépaysement, secrets d’états ou scientifiques.

Je fus, dans ma jeunesse très amateur des “Fleuve Noir”, lecture ô combien interdite à l’adolescent que j’étais. Ce qui rajoutait encore plus de sel à cette lecture le plus souvent dérobée sur un tourniquet devant une librairie ou achetée avec la monnaie des commissions. Pour tout ce qui précède je veux remercier Ludovic BOUQUIN pour cette plongée dans ma jeunesse. Aucuns des ingrédients, des codes, (à part la couverture) ne manquent à l’appel. On navigue entre Paris et l’Afrique dans des eaux mystérieuses et pleines de trahison, à la recherche d’un graal moderne. Il y a des coups de poings, des coups de feu, des naufrages, mais il y a aussi une histoire d’amour. Un amour filial d’un fils prêt à tout pour sauver son père, un amour plus sexué entre Jade et Michaël avec quelques scènes “hot”, parce que bien sûr nos héros sont jeunes, beaux et athlétiques.

Vous l’aurez compris, Ludovic BOUQUIN signe un bouquin dans la plus pure tradition du roman de gare et on ne peut qu’espérer qu’il continuera dans cette veine qui semble si bien lui convenir. Un vent de fraîcheur sans prétentions. Cet ouvrage est actuellement publié aux éditions POUSSE AU CRIME.

Ludovic BOUQUIN sera sur le stand Dora-Suarez lors du Festival du Livre “DES LIVRES ET VOUS” à Miribel (01) les 1 et 2 Octobre 2016.

Découvrez aussi la chronique d’Olagarro, du même auteur.

Publicités