Nous sommes sur le bord d’un précipice. Nous regardons dans l’abîme – nous éprouvons du malaise et du vertige. Notre premier mouvement est de reculer devant le danger. Inexplicablement nous restons. Edgar Allan Poe

La 4ème de couverture restitue le contexte historique de cette nouvelle aventure des “Espionnes du Salève”. La naissance des camps d’extermination, le projet de construction par les nazis des fameux V1 et V2, le siège de Tobrouk. Nous sommes entre août 1941 et novembre 1942.

J’avoue ne pas avoir lu le premier volume des “Espionnes…”, à mon grand regret car je crains que cette carence influence quelque peu mon regard, n’ayant pu assister au ressort dramatique de la trahison.

Je me suis trouvé décontenancé face à un ouvrage qui ne voulait pas me dire ce qu’il était en réalité. Une fiction, un témoignage historique, un roman d’espionnage, un docu-fiction ?

Tout au long de ma lecture j’ai ressenti cette “gêne”, un peu comme si une partie du lecteur que je suis était sommé de choisir entre la fiction et l’Histoire.

Sans pour autant que mon attention se relâche.

Pour conclure, un “roman” passionnant, une documentation exceptionnelle, mais j’ai sans doute ressenti plus le “corps” de certains personnages secondaires que de nos héroïnes.

 

Ludovic Francioli

Publicités