chronique dora suarez Brasier noir - Greg Iles

Une nation qui produit de jour en jour des hommes stupides achète à crédit sa propre mort spirituelle. Martin Luther King

Ancien procureur devenu maire de Natchez, Mississipi, sa ville natale, Penn Cage a appris tout ce qu’il sait de l’honneur et du devoir de son père, le Dr Tom Cage. Mais aujourd’hui, le médecin de famille respecté de tous et pilier de sa communauté est accusé du meurtre de Viola Turner, l’infirmière noire avec laquelle il travaillait dans les années 1960. Penn est déterminé à sauver son père, mais Tom invoque obstinément le secret professionnel et refuse de se défendre. Son fils n’a alors d’autre choix que d’aller fouiller dans le passé du médecin. Lorsqu’il comprend que celui-ci a eu maille à partir avec les Aigles Bicéphales, un groupuscule raciste et ultra-violent issu du Ku Klux Klan, Penn est confronté au plus grand dilemme de sa vie : choisir entre la loyauté envers son père et la poursuite de la vérité.

Roman fleuve, roman événement, 1050 pages, trois jours d’enquêtes et un regard sur l’âme noire et torturée de l’Amérique à travers 50 ans de son histoire et particulièrement du Sud de 1960 à nos jours bien que de nombreuses ramifications nous emportent jusqu’à la guerre de Sécession.

Brasier Noir est le premier volume d’une trilogie, suivi par L’Arbre aux morts (tous deux publiés chez Actes Sud) en attendant Mississipi Blood.

Après la guerre de sécession, l’Amérique doit faire face à une poussée de racisme et la création du Ku Klux Klan  en réaction à l’abolition de l’esclavage.
Dans les années 1960, le KKK s’allie à la mafia ce qui conduira à l’assassinat des frères Kennedy et de Martin Luther King fervents défenseurs de l’égalité des Droits civiques.

Le roman nous propose à la fois une course contre la montre durant ces trois jours de recherches de preuve de l’innocence de Tom Cage, mais qui dit enquête dit aussi un retour dans le passé et une plongée dans cinquante années d’Histoire.

De la fondation des Aigles Bicéphales jusqu’à nos jours où ils sont devenus des notables ou encore des employés à la solde de la mafia, de leur participation à un trafic de drogue qui couvre tout le sud des États-Unis, de leurs magouilles politiciennes et leur infiltration dans les plus hautes sphères du pouvoir.

Le roman commence par trois meurtres d’une sauvagerie inouïe dans la ville de Natchez en 1964, et s’achève de nos jours dans un final apocalyptique de feu et de sang, sans pour autant que ne soit résolue l’affaire de l’innocence de Tom.

  

Greg Iles est né en 1960 en Allemagne où son père dirigeait le centre médical de l’ambassade américaine. Sa famille retourne aux États-Unis en 1963 et s’installe à Natchez. Il s’essaie aux études de médecine sans succès et se tourne vers les Lettres, parallèlement il monte un groupe de rock Frankly Scarlet qu’il quitte en 1990 pour se consacrer à l’écriture. En 2014, après un accident de voiture qui le plonge dans un coma de huit jour et lui coûte l’usage de sa jambe droite il décide de s’atteler à l’écriture de cette monumentale trilogie et sort Natchez burning qui est immédiatement classé n°2 de la NEW York Times Best Seller list.

Il joue toujours de la musique dans un groupe à géométrie variable avec Stephen King et d’autres auteurs américains qui se produit pour récolter de l’argent afin de financer un programme d’alphabétisation pour les enfants.

Le Rock Bottom Remainders.

 

Pavlov’s Dogs : Natchez trace

 

Mauvais piège d’après son roman 24 Hours

 

 

Publicités