communiquePlus nous fréquentons les hommes, plus nos pensées noircissent; et, lorsque, pour les éclaircir, nous retournons à notre solitude, nous y trouvons l’ombre qu’elles y ont répandue. Cioran  Lire la suite