Recherche

Dora-Suarez : L'actu littérature noire

Découvrez le meilleur de la littérature noire et des auteurs exceptionnels

Tag

éditions du caiman

Nous sommes bien pires que ça – Guillaume AUDRU

La guerre, c’est le massacre de gens qui ne se connaissent pas, au profit de gens qui se connaissent et ne se massacrent pas.

Paul VALERY

Eté 1918, la Première Guerre Mondiale touche à sa fin. Ici, on combat. Ailleurs, on négocie la paix. Le capitaine Simon Fleurus est un héros contradictoire. Il s’est couvert de gloire sur les batailles de la Marne, de Verdun mais a désormais droit à une réputation peu flatteuse dans l’armée. En effet, un an auparavant, lors des combats du Chemin des Dames, il a, entre autres, participé aux tribunaux militaires chargés de condamner les mutins.
Harassé par ces guerres obscures et souffrant de stress post-traumatique, il sollicite sa mutation, au grand étonnement de son état-major. Ses supérieurs, qui ont apprécié ses capacités d’enquêteur, l’envoient en Algérie française. Dans un bagne de l’armée, en plein désert du Sahara, les cas d’évasion sont particulièrement élevés. Fleurus, accompagné du major Louis Zamberlan, pénètre dans la gueule de l’enfer..

https://www.franceculture.fr/oeuvre-biribi-les-bagnes-coloniaux-de-l-armee-francaise-de-dominique-kalifa

https://www.lefigaro.fr/livres/2009/04/23/03005-20090423ARTFIG00388-pas-de-pitie-pour-les-soldats-refractaires-.php

Les Conseils de guerre et la Justice militaire - Wikisource
BAGNES MILITAIRES en 1914: LE MIROIR aborde ce sujet tabou. | Un Monde de  Papiers
BAGNES MILITAIRES en 1914: LE MIROIR aborde ce sujet tabou. | Un Monde de  Papiers

L’horreur justifiée par une autre horreur: la guerre.

« Ce qu’il voit aujourd’hui dépasse sa conception de l’humanité. Abrutis par le soleil, la chaleur, le sable, le vent, ces hommes sont devenus fous. Loin des yeux du front, imprégnés d’un profond sentiment d’impunité, ils se croient tout permis. Pour eux, réduire leurs semblables à une parcelle de néant est devenu un acte d’une extrême banalité.
Le symbole de la punition, la preuve même que le cachot n’est pas une solution suffisante. Tant qu’ils recommenceront, ils y auront droit. »

Fût un temps où l’Inquisition agissait au nom de Dieu, menant des êtres qui au nom de la foi en Dieu devaient mourir, expiés leurs péchés de déviances envers la Foi étatique, les menant au bucher au devant du public, ésperant ainsi faire grandir la dévotion du tout un chacun en une grande liesse macabre : « la montée au sacrifice ».
En nos temps pas si éloignés l’Etat a conduit en une marche lente une foule d’hommes vers un sacrifice tout aussi indigne, celui d’une rédemption par la souffrance entrainant par là des exactions que personne à l’époque ne voulait nommer au risque de se voire assigner au même sort : « ennemi de la république » ou encore « anarchiste ».
A la différence de l’Inquisition, l’institution militaire-républicaine ne donnait que peu d’informations sur ces disparitions, les transformant en peines d’incarcérations pour motifs, le plus souvent d’insubordinations ou de désertions.
Les bagnes militaires naissaient.

Avec eux, cet éloignement géographique qui permettait aux proches de ces victimes de justifier l’absence de nouvelles, permettait aussi d’asseoir la colonisation à moindre coût.

Rien ne se perd dans le roman de Guillaume AUDRU, tout ce que je viens d’évoquer et bien d’autres choses qui m’ont sans doute échapper.
C’est un roman intense, pesant, infligeant, une douleur à lire
.

Il y a bien sûr une intrigue, un récit, des personnages, au passage très bien ancrés dans leurs rôles, mais la réalité de ce récit c’est de nous dire l’Histoire.

AAHHH ! mais quelle horreur Guantanamo crions nous quand nous sommes les héritiers de ce témoignage, seules les méthodes de tortures ont changées et la communication avec.

Ludovic FRANCIOLI

Pleine balle – James HOLIN

Ce roman a reçu le Prix du Cercle du Sablier 2020.
Ce Prix récompense un manuscrit en recherche d’édition.

Lire la suite

L’interview de James Holin – Prix du sablier noir 2020

En pré-commande ici.

Florence Rhodes – Prix du 1er Roman 2020

On dirait que t’étais mort – Jof BRIGANDET

On dirait que t'étais mort - Jof BRIGANDET chronique Dora Suarez Les gens déjà chargés de leur propre misère sont ceux qui entrent davantage par la compassion dans celle d’autrui. Jean de La Bruyère

Lire la suite

Haïku et Munera – Eric CALATRABA

 Haïku Munera - Eric Calatraba chronique dora suarez

  Lire la suite

Sortie de Le Diable vous emporte – 26/10/19

 

Dora-Suarez, Cendrine Bertani et Julie C. Combe vous donnent rendez-vous le samedi 26 Octobre à la librairie Fantasio pour la sortie du nouveau volume de la collection : Le Diable vous emporte.

Volume 7 : Le Diable vous emporte

VOLUME 7 : LE DIABLE VOUS EMPORTE

Avec les contributions de : Valérie Allam, Cendrine Bertani, Julie C. Combe, Dominique Faget, Simone Gelin, Gaëlle Perrin-Guillet, Julie Subirana et Marie-Claude Vincent.

Lire la suite

Prix Dora-Suarez – 16/03/19

évènement affiche PRIX DORA SUAREZ 2019

Lire la suite

Quatre morts et un papillon – Valérie ALLAM

chronique Dora-Suarez quatre morts et un papillon - valérie allam

Le pont sur les eaux tumultueuses. Cai Jun

Lire la suite

La morte des tourbières – Jean-Louis NOGARO

Chronique Dora-Suarez La morte des tourbières Jean-Louis NogaroDe là est venu ce bel adage de morale, si rebattu par la tourbe philosophesque, que les hommes sont partout les mêmes. Jean-Jacques Rousseau

Lire la suite

Prix Dora-Suarez 2018

LYON : LES PRIX POLARS 2018
Présentés par Dora-Suarez-Leblog : La vocation du Noir

Logo noir Dora Suarez

Le 31 mars 2018, à Lyon, sur les pentes de la Croix-Rousse, Dora-Suarez-Leblog remettra les prix 2018, à partir de 14 heures. Lire la suite

Les chiens des Cairngorms – Guillaume Audru

Dora-Suarez Les chiens de Cairngorms - Guillaume AudruIl n’y a pas de remède pour la peur, Proverbe écossais. Lire la suite

Le sécateur – Eric COURTIAL

Dora Suarez Le sécateur Eric CourtialLa vérité, ça peut couper les mains et laisser des entailles à ne plus pouvoir vivre avec, et la plupart d’entre nous, ce qu’on veut, c’est vivre, le moins douloureusement possible. C’est humain. Philippe CLAUDEL

Lire la suite

Les gens comme monsieur Faux – Philippe SETBON

couverture de les gens comme monsieur faux philippe setbon dora-suarez

Et de combien est le langage faux moins sociable que le silence. Montaigne Lire la suite

Avis sur Le vrai du faux et même pire – Martine NOUGUE

Avis sur Le vrai du faux et même pire de Martine NouguéLe métier de femme ne nourrit plus son homme. Georges BRASSENS Lire la suite

Un avant-goût des anges – Philippe SETBON

setbon-bmpSi vous n’êtes pas toujours femme en amour, vous le redevenez en vengeance. Honoré de BALZAC

La vengeance est boiteuse, elle vient à pas lents, mais elle vient. Victor HUGO Lire la suite

Emission 2 avec Jean-Louis Nogaro – Juin 2016

Pour le deuxième numéro de l’émission Cross the line, Dora-Suarez interview Jean-Louis Nogaro, éditeur aux Éditions du Caïman.

Retrouvez également les Coups de cœur de Marie-France, les recommandations de notre libraire, Jean-Pierre Barrel, et les évènements à ne pas manquer d’Avril à Juillet 2016.

La version complète de l’interview se trouve ici.

L’invité de la première émission :
Fabio M. Mitchelli

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑