marque« La schizophrénie est un mal héréditaire…frères et sœurs, parents »

Deux orphelins brutalement séparés se retrouvent vingt ans plus tard pour affronter leurs démons…et percer le mystère de leurs origines. Michaël et Julian ont été abandonnés encore bébés. Après dix ans passés à la Maison de Fer, un orphelinat où règne la violence, Julian est adopté le jour où Michaël est contraint de fuir.

Vingt ans plus tard, Michaël est toujours en cavale, entrainant avec lui sa compagne qui attend leur enfant. Il part rejoindre Julian, qu’il n’a jamais revu depuis l’orphelinat. Alors que leur passé à la Maison de Fer les rattrape, ce qu’ils vont découvrir va tout bouleverser…Et si le mystère de leur identité les attendait toujours là-bas ?

Laissez-moi vous dresser le décor, un domaine surdimensionné dans le comté de Chattam, sur lequel règne une batterie de gardes du corps, tous anciens mercenaires pour veiller à la sécurité du sénateur Vane et de son épouse Abigail, qui elle vit dans une aile reculée de la maison avec son fils adoptif, Julian, sous la protection de son garde du corps personnel Jessup.

Une enclave dans ce domaine abrite une mère et sa fille, la première « sorcière » la seconde « sauvageonne » dans une cabane miteuse. A New York un parrain de la mafia décède, laissant un lourd héritage à Michaël, son fils adoptif mais aussi son second, son tueur préféré, ce qui entraine une course poursuite sanglante avec les héritiers proclamés de l’affaire. A quelques heures de route, isolée dans les montagnes existe encore la MAISON de FER, ancien asile d’aliénés transformé en orphelinat.

Tout ce beau monde va se retrouver autour d’une affaire de cadavres retrouvés dans un lac, d’un mystérieux dossier à charge pour le sénateur, d’une recherche effrénée pour reconstruire une famille. Près de la Maison de Fer existe l’Enfer, au sein d’une montagne saccagée vit Arrabela, l’un des pires monstres que vous puissiez imaginer, une vieille femme impotente, une jambe rongée par la gangrène et toujours armée de son fusil, c’est l’Enfer qui donnera les clefs de cette tragédie.

C’est un polar « hard-boiled » dans toute la dignité de l’appellation, violent tourmenté, fulgurant et diablement intelligent. La femme fatale, le sénateur corrompu, le tueur en mal de rédemption, l’écrivain maudit et les lieux chargés d’histoire, les fantômes hantent la Maison de Fer. Et enfin le secret qui jamais ne sera dévoilé, à part à nous, pauvres lecteurs qui avons suivis en apnée cette course folle contre la mort, secret qui se doit de rester tel qu’il est, car les relations familiales parfois ne peuvent survivre à de telles révélations.

Jetez-vous dessus, prenez une RTT, portez-vous pâle, mais rendez-vous disponible pour lire ce chef d’œuvre. Un petit mot pour finir, ce roman est publié en exclusivité France-Loisirs qui à mon avis fait plus pour la culture polar que bien d’autres.

Publicités