Recherche

Dora-Suarez : L'actu littérature noire

Découvrez le meilleur de la littérature noire et des auteurs exceptionnels

Catégorie

2019

Romilda – Bénédicte ROUSSET

chronique Dora Suarez Romilda Bénédicte Rousset                           Proverbe Chinois   Vaucluse, Juin 1912. Rosa Barloti 7 ans, disparaît dans un mystère absolu. On retrouvera seulement sa robe, ensanglantée, au pied d’un arbre. Sa famille a juré vengeance, peu importe le temps que cela prendra. Une question d’honneur, au sein de ce clan Corse.  Vaucluse, Septembre 2018. Ange Barloti est lié par le sang à la petite Rosa. Il a juré de venger l’outrage fait aux siens il y a plus d’un siècle. Mis à part son domaine, c’est la finalité de sa vie : laver l’honneur de sa lignée et trouver le descendant du coupable.   J’ai eu le sentiment d’avoir lu deux romans en un. D’une part une intrigue policière non dénuée d’intérêt avec les personnages d’enquêteurs particulièrement attachants, possédant une réelle épaisseur, un crime vieux d’un siècle qu’ils se doivent d’éclaircir. Avec à la clé une vengeance ancestrale devant se terminer dans le sang. Et pourtant, à part la trace de sang sur les vestiges de la robe de Rosa, aucune effusion de sang dans ce roman qui replonge tous les protagonistes dans le passé. Ce passé intimement lié à la première guerre mondiale est la clé de voûte de cet ouvrage. Les enquêteurs remontent le temps et Romilda tente d’échapper à son chagrin, cause d’une trahison amoureuse en retournant dans la maison paternelle où elle découvrira une liasse lettres écrites par un soldat sur le front de cette même guerre.  Romilda va les lire une à une, ce sont des lettres d’amour écrites par le soldat Félix à sa fiancée à laquelle elle va s’identifier dans un élan de sensualité effréné, laissant libre court à ses fantasmes, s’éprenant de lui lecture après lecture, elle va lui répondre et nous nous trouvons face à un roman épistolaire d’une grande finesse et d’une grande beauté, car même si : (extrait) -j’aime quelqu’un -Qui est-ce ? -Il est mort. Elle va en quelque sorte lui redonner vie et tenter de se redonner vie à elle-même en se jetant à corps et à coeur perdu dans cette improbable histoire d’amour.  Ce roman m’a évoqué un long dimanche de fiançailles de Japrisot, sans doute par la similitude de l’époque, mais je crois surtout par l’analogie que j’ai fait entre les deux héroïnes, deux femmes éperdument amoureuses se refusant de croire à la disparition de l’être cher. Le style est remarquable aussi bien dans le récit de l’enquête que dans les “ échanges” épistolaires si délicieusement suranné. Benedicte Rousset passe de l’un à l’autre avec une grâce et une élégance rare. Camille Claudel elle-même n’aurait pas renié le style ni l’emphase amoureuse dont elle faisait preuve dans ses correspondances avec Rodin.  J’ai lu un très beau livre et je terminerai par un court plagiat.  Ma douce amie, comment te faire part du bonheur rencontré à la lecture de tes mots qui sont comme de délicieuses friandises et sonnent à l’intérieur de moi comme une douce musique mélancoliqueL’eau ne reste pas sur les montagnes, ni la vengeance dans un grand cœur. Proverbe chinois

Lire la suite

Publicités

L’inconnue de l’équation – Xavier Massé

chronique dora suarez L'inconnue de l'équation - Xavier Massé

Pour interpréter un rôle, il faut se libérer de son ego, n’avoir aucun contrôle, accepter l’inconnu. Joaquin Phoenix

Lire la suite

Le voyage de Madison – Chris LOSEUS

chronique Dora Suarez Le voyage de Madison - Chris LOSEUS

Les souvenirs sont des adieux prolongés sur le quai de la vie. Touria Uakkas

Lire la suite

Si je meurs avant mon réveil – Philippe SETBON

chronique dora suarez Si je meurs avant mon réveil - Philippe SetbonLa vie est belle et cruelle à la fois, elle nous ressemble parfois. Moi je suis né ici pour n’être qu’avec toi. Nicola Sirkis

Lire la suite

Le Prieuré de Crest – Sandrine Destombes

chronique Dora-Suarez Le Prieuré de Crest - Sandrine Destombes

Quand les sages sont au bout de leur sagesse, il convient d’écouter les enfants. Georges Bernanos

Lire la suite

L’aigle des tourbières – Gérard COQUET

chronique Dora-Suarez L'aigle des tourbières - Gérard Coquet

Il a un caractère d’Albanais : il trébuche sur une pierre, il lui tire dessus. Proverbe albanais.

Lire la suite

In lux limine – Jean-Michel RAFFALLI

chronique Dora-Suarez In lux limine - Jean-Michel Raffalli

En faisant scintiller notre lumière, nous offrons aux autres la possibilité d’en faire autant. Nelson Mandela

Lire la suite

Demande à la savane – Jean-Pierre CAMPAGNE

chronique dora-suarez Demande à la savane - Jean-Pierre Compagne

La transgression se comporte comme une petite braise jetée dans la savane, on voit où la flamme prend mais nul ne sait où elle s’arrêtera. Ahmadou Kouromma

  Lire la suite

Jusqu’au premier mot – Pascal MILLET

chronique dora-suarez Jusqu'au premier mot - Pascal Millet

“Se souvenir” voilà le premier pas vers “comprendre”. Arnold Schoenberg

Lire la suite

Wendigo, La brigade des chasseurs d’ombres – Chrysostome GOURIO

chronique dora suarez LA BRIGADE DES CHASSEURS D’OMBRE -Chrysostome GOURIOLe wendigo est une créature surnaturelle du folklore des amérindiens. Il est le plus souvent décrit comme un monstre anthropophage ou comme un esprit malfaisant possédant les humains et les rendant cannibales.

Lire la suite

La prière du maure – Adlène MEDDI

chronique dora-suarez La prière du maure - Adlène Meddi

Si chaque pas posé sur la terre est une prière, alors vous progresserez toujours dans le respect du sacré. Alors votre pas sera sacré. Charmaine Whiteface

Lire la suite

Les jumeaux de Piolenc – Sandrine DESTOMBES

A un moment donné nous devons tous perdre notre innocence, n’est ce pas, c’est inévitable. Victor Del Arbol

Lire la suite

Brasier noir – Greg ILES

chronique dora suarez Brasier noir - Greg Iles

Une nation qui produit de jour en jour des hommes stupides achète à crédit sa propre mort spirituelle. Martin Luther King

Lire la suite

Stavros – Sophia MAVROUDIS

chronique Dora Suarez stavros_sophia mavroudisLa mort est un ennemi supérieur en nombre. André Ruellan

Lire la suite

Valet de pique – Joyce Carol OATES

chronique dora suarez Valet de pique - Joyce Carole OATESUn homme a beau être grand, on ne l’enterre pas dans deux tombes. Janis Otsiemi

Lire la suite

Quatre morts et un papillon – Valérie ALLAM

chronique Dora-Suarez quatre morts et un papillon - valérie allam

Le pont sur les eaux tumultueuses. Cai Jun

Lire la suite

Les espionnes du Saleve, tome 2 : Bletchley Park – Mark ZELLWEGER

Nous sommes sur le bord d’un précipice. Nous regardons dans l’abîme – nous éprouvons du malaise et du vertige. Notre premier mouvement est de reculer devant le danger. Inexplicablement nous restons. Edgar Allan Poe

Lire la suite

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑